Actuel au Zoo de BÂle

Le dernier-né de la famille des titis roux du Zoo de Bâle fait déjà preuve d’une grande agilité et s’élance courageusement de liane en liane. Plutôt rares dans les zoos, ces petits singes font partie d’un Programme européen d’élevage (PEE). Le Zoo de Bâle soutient un projet de protection et de recherche dédié aux titis au Pérou.

Le 5 octobre, un petit titi roux a vu le jour au Zoo de Bâle. Il s’agit probablement d’un mâle, à qui on a donné le nom de Payaso. Chez les titis roux, mâles et femelles sont difficiles à différencier. Les parents de Payaso sont Chica (9 ans) et Gunther (13 ans). Très dynamique, Payaso ose d’ores et déjà s’éloigner de sa mère. Il se pend vaillamment seul aux lianes, mais au moindre signal d’alarme, il court immédiatement se réfugier dans les bras de Papa et Maman.

Ensemble, c’est mieux

Payaso est élevé par ses deux parents. Chez les titis roux, la coutume veut que les plus grands frères et sœurs aident leurs parents dans cette tâche. Mais Marañon (3 ans), la sœur aînée, se tient plutôt à l’écart, rejoignant toutefois la famille pour dormir. À l’état sauvage aussi, la progéniture des titis roux reste longtemps au sein du cercle familial et participe à l’éducation des nouveau-nés. Les jeunes titis roux ne quittent le groupe qu’à partir du moment où celui-ci devient trop grand. Payaso est le neuvième enfant de Gunther et Chica.

Vivant en couples monogames dans l’ouest du bassin amazonien, les titis roux et leurs enfants peuplent les étages les plus bas de la forêt tropicale. Ils aiment se tenir côte à côte en entremêlant leurs longues queues touffues et se distinguent par leurs chants matinaux qu’ils entonnent en duo. Les titis roux investissent de petits territoires de quelques kilomètres carrés et se nourrissent essentiellement de fruits et de feuilles.

Le Zoo de Bâle soutient le projet de protection

Depuis 2012, le Zoo de Bâle soutient le projet «Proyecto Mono Tocon» en faveur de la recherche et de la préservation des titis au Pérou. Il a pour objectif d’acquérir un statut de protection officiel pour de précieux territoires. La diversité des espèces et la densité des espèces de singes y sont recensées et les habitants sensibilisés à la protection des animaux. Très engagé en faveur de l’éducation à l’environnement, «Proyecto Mono Tocon» développe des supports didactiques et travaille en coopération avec d’autres organisations dédiées à cette cause.

Seuls 25 zoos en Europe accueillent aujourd’hui quelque 98 titis roux.