Actuel au Zoo de BÂle

Depuis le 20 mars, huit jeunes cochons nains mènent la vie dure à leurs parents Nera et Nino (3 ans tous les deux). Le passage quotidien de l’écurie à l’enclos extérieur est un véritable événement. C’est un exercice qui requiert de l’entraînement, non seulement de la part des cochons nains, mais aussi des enfants. Car au Zoo des enfants, ce sont eux qui doivent veiller à ce que la petite troupe, couinant à qui mieux mieux, ne se disperse pas.

S’ils sont encore jeunes, Nera et Nino n’en sont pas moins des parents expérimentés, puisqu’ils en sont déjà à leur cinquième portée. Pendant les deux ou trois premières semaines, Nera est restée avec ses petits dans l’écurie. Mais depuis quelques jours, les deux petits cochons nains noirs et les six autres tachetés sont assez grands pour s’aventurer à l’extérieur. Après de premières sessions d’entraînement dans l’écurie, ils se rendent désormais tous les matins dans l’enclos extérieur, pour le plus grand plaisir des visiteurs. Le cortège retrouve le chemin de l’écurie dans l’après-midi. Pour les cochons nains, cette promenade sert à la fois d’entraînement, de divertissement et de gymnastique.

Un apprentissage dès le plus jeune âge

Il est impératif que les petits apprennent dès le départ à rester près de leur mère. Car pour ces petits cochons curieux, la tentation de partir à la découverte de nouveaux territoires est grande. Les enfants qui travaillent bénévolement au Zoo des enfants, les aident à passer d’un endroit à l’autre. Un exercice qui nécessite un véritable travail d’équipe: plusieurs enfants forment une rangée qui prend le départ en premier. Un autre enfant part après eux, muni d’un seau rempli de morceaux de pommes de terre pour attirer les cochons nains à sa suite. Un peu plus loin derrière, une deuxième rangée d’enfants veille à ce qu’aucun petit ne s’écarte du troupeau. Tous les enfants sont équipés d’un balai. Si un petit s’éloigne trop de sa mère, ils s’approchent du fugitif et donnent quelques coups de balai par terre. La plupart du temps, cela suffit pour reconduire les cochons jusqu’à leur mère. Les cochonnets comprennent vite qu’ils doivent se tenir éloignés du balai.

Mais si l’opération semble simple, elle nécessite néanmoins un certain savoir-faire. De nombreux enfants ont du mal à garder une vue d’ensemble, à rester à la bonne place et à se déplacer dans le calme malgré l’agitation des porcelets. Les soigneurs qui encadrent le transfert gardent donc un œil vigilant non seulement sur les animaux, mais aussi sur les enfants, à qui ils donnent constamment des conseils. Garçons et filles apprennent ainsi à rester calmes et respectueux envers les animaux. Dès que les cochons nains ont acquis suffisamment de pratique, des enfants expérimentés peuvent superviser la promenade.

Les jours passent et ne se ressemblent pas

En plus des jeunes cochons nains, de petites chèvres naines et des poules de soie tout juste sorties de l’œuf créent l’animation. Au Zoo des enfants, le déroulement des journées ne dépend cependant pas que des animaux, mais aussi des enfants eux-mêmes. En 2018, les enfants et adolescents bénévoles ont accompli près de 4100 journées ou demi-journées de travail, sous la direction attentive des soigneurs. Les enfants peuvent travailler au Zoo des enfants dès l’âge de huit ans.